ChampYves les CHAMPIGNONS sauvages.

Lactarius piperatus (L. : Fr.) Pers. 1797

Lactifluus piperatus (Linnaeus) Kuntze (1891)

Lactaire poivré

- Règne : Fungi - Division : BasidiomycotaS/Division : AgaricomycotinaClasse : AgaricomycètesOrdre : Russulales - Famille : RussulaceaeGenre : Lactarius
Réf : C.D.2011
Lactaires poivrés : Lactarius piperatus.
Lactaires poivrés : Lactarius piperatus.
Chapeau :
de 3 à 12/15 cm de diamètre, ombiliqué, en entonnoir mais peu profond ;
marge longtemps enroulée, mince, non transparente, régulière ;
cuticule adnée, sèche, crevassée par le sec, blanche mais vite ponctuée de taches jaune-brun-rouille, qui s'amplifient dans l'âge pour enfin envahir une grande partie du chapeau ;
Lames :
très serrées, très étroites et très fines, irrégulières, décurrentes, largement fourchues, séparables, blanchâtres à reflets rose-orangé dans la jeunesse, jaunissant ensuite, brunissant aux blessures ;
Pied :
de 5 à 11 cm en longueur pour 1 à 4 cm de diamètre, blanc, assez trapu, souvent ventru, dur, atténué et taché de brunâtre à la base ;
Chair :
épaisse, dure, compacte, cassante, blanchâtre laissant écouler un lait blanc très poivré, immuable hors contexte, mais virant légèrement au jaunâtre en place sur le champignon ;
Spores :
spores hyalines, 5 x 7 µm, oblongues, ellipsoïdes, à petites verrues isolées reliées par de fines crêtes ;
sporée blanche ;
Comestibilité :
non toxique, mais très médiocre ...
Lactaires poivrés : Lactarius piperatus.

Champignon très commun, répandu dans toute la zone tempérée de l'hémisphère nord, généralement sous feuillus ou mélange feuillus-conifères, plus rarement conifères stricts, on pourra observer les poussées de ce lactaire dès le milieu ou la fin du mois de mai, poussées se poursuivant jusque fin septembre/octobre.

Malgré une forte âcreté, il est consommé dans les pays d'Europe Centrale et Russie, celle-ci diminuant à la cuisson ou au séchage le rendrait ainsi consommable ...

C'est un champignon bien caractérisé par une silhouette blanche, une taille moyenne (15 cm pour les plus gros), un chapeau légèrement en entonnoir, un stipe plus ou moins en forme de cône inversé (presque pointu à la base), mais on l'identifiera de manières (presque) certaines à l'aspect de ses lames très ...

  • serrées,
  • décurrentes,
  • fines (1 à 2 mm),
  • fourchues à tous les niveaux,

mais aussi à son lait blanc immuable, si on le dépose sur une lamelle de verre par exemple, et légèrement ocre-jaunâtre (en quelques heures) si restant en place à la coupure.

Et pour terminer de différencier les proches parents de la sous/section piperatini tous caractérisés par des lames très serrées, un comparatif visuel et tests macro-chimiques des trois lactarius : comparatif visuel

Pub !!!
Pub !!!
Lactaire poivré : Lactarius piperatus.
Lactaires poivrés : Lactarius piperatus.
Lactaire poivré : Lactarius piperatus.
Lactaire poivré : Lactarius piperatus.

Basionyme : Agaricus piperatus L. 1753

Agaricus piperatus L. 1753
Agaricus piperatus var. piperatus L. 1753
Agaricus piperatus Scop. 1772
Agaricus piperatus var. lactescens Alb. & Schwein. 1805
Lactifluus piperatus (L.) Roussel 1806
Galorrheus piperatus (Scop.) P. Kumm. 1871
Lactarius piperatus var. amarus Gillet 1876

-Species Fungorum- 07/2016

Vache blanche
Poivrette
Lactaire des charbonniers

(.de) : allemand : Pfeffer-Milchling, Langstieliger Pfeffermilchling, Schlanker Pfeffer-Milchling
(.uk) : anglais : Peppery Milkcap
(.bg) : bulgare : Лютива млечница
(.cn) : chinois : 白辣乳菇
(.dk) : danois : Peber-mælkehat
(.hu) : hongrois : Borsos tejelőgomba
(.jp) : japonais : ツチカブリ
(.lv) : lettonien : Piparu krimilde
(.nl) : néerlandais : Gepeperde melkzwam
(.ru) : russe : Груздь перечный
(.se) : suedois : Slät vitriska
(.sk) : slovaque : Rýdzik korenistý
(.cz) : tchèque : Ryzec peprný

Suggestions
Lactarius lilacinusLactaire lilas
Lactarius decipiensLactaire trompeur
Lactarius deterrimusL. des épicéas
Lactarius deliciosusLactaire délicieux
Lactarius controversusL. des peupliers
Lactarius vellereusLactaire velouté

26/02/04 - 29/01/2012 - 07/2016 -